Ma PAL pour le Pumpkin Autumn Challenge

Aujourd’hui c’est la rentrée et une bonne occasion de commencé le Pumpkin Autumn Challenge proposé par Guimause !

presentation1.jpg

Pour ma part je suis partie pour faire l’option 2 ! J’aimerais visé « Ça s’appelle avoir les crocs », ce qui ferait un total de 10 livres ! Peut être que d’autres livres se rajouteront en chemin !

Voici les 4 menues et les sous catégories :

menu1.jpg

Pour ma PAL

Automne frissonnant
Le cri de Banshee
: Sleeping Beauties de Stephen King
Le fantôme de l’opera / Le fantôme de l’apéro : Aucun livre pour le moment
Vous prendrez bien un petit verre de True Blood ? : PariZ de Rodolphe Casso

Automne douceur de vivre
Trick or Treat : Le crime d’Halloween d’Agatha Cristie
Pomme au four, tasse de thé et bougie : Les fantômes du passé de Barbara Laurame
La feuille d’automne emportée par le vent … : Aucun livre pour le moment

Automne ensorcelant
Witches Brew : Revolte de feu de Erika Johansen
Cristaux, tarot et encens : Autre Monde T1 de Maxime Chattam
Balai les pattes : Victorian Fantasy T1 de Georgia Caldera

Automne enchanteur
Les métamorphoses : La forme de l’eau de Guillermo del Toro
Clochette, grimoire et chandelle : Là où naissent les dieux  de Karen Bass
Au détour de Brocéliande : L’île des disparus T1 de Camilla et Viveca Sten

J’espère avoir le temps de lire toute ma PAL, sachant que je n’ai pas encore commencé vu que je suis entrain de terminé ma lecture en cours…
Il y aura évidemment une chronique pour chaque livre ! Le plus gros dilemme est de savoir par lequel je vais commencé !
Vous pouvez retrouvé ma liste sur Livraddict, il ne manquera que la catégorie Clochette, grimoire et chandelle, je n’ai pas réussi à trouver le livre sur le site…

Et vous, vous participez également à ce challenge ? N’hésitez pas à me partagez vos PAL !

 

Publicités

Bilan de mes dernières lectures n°1

Après un bon mois et demi d’absence (Désolée, j’étais occupée à boire des mojitos et à pécher des tellines.), on se retrouve pour un petit bilan de mes lectures de cet été !

 

J’ai lu le deuxieme tome des Pirates de l’Escroc Griffe de Jean-Sebastien Guillermou

piratesg2

Même si il y a pas mal de rebondissement et d’action, je l’ai trouvé très long à lire, c’est surement pour ça que je traine un peu pour lire le dernier tome. Il y a certains passages qui tournent un peu en rond, mais les personnages évoluent dans le bon sens pour la plupart et l’univers est toujours aussi riche et intéressant !

 

Après la légère déception des pirates, j’ai voulu changé de registre et sortir de ma zone de confort en lisant Puzzle de Franck Thilliez

puzzle

Il a été une très bonne surprise et j’ai été happé dès les premières lignes dans le roman ! L’histoire est vraiment bien ficelé et il m’est arrivé de frissonné d’horreur et de stresse ! Même si j’avais deviné la fin, il m’a quand même pas mal retourné le cerveau et j’avais juste envie de m’y replongé lorsque je faisais une pause dans ma lecture ! Ça m’a donné envie de lire d’autres livres de cet auteur !

J’ai ensuite continué la saga Le Porteur de Lumière

leporteurdelu

Très contente de retrouvé Galvin, son charme et son arrogance. J’ai mit un peu de temps à le lire, j’ai trouvé certains passages un peu longuets… Mais j’ai prit plaisir de découvrir de nouvelles aventures, révélations et guerres ! Je me suis prise une bonne claque au trois quart du livre et j’ai un peu soufflé face à des passages un peu romantiques qui cassent un peu le rythme et l’esprit du livre. Dans l’ensemble j’ai aimé cette lecture et j’ai hâte de me procuré le troisième tome !

Et enfin j’ai lu le tome deux de l’un de mes coup de cœur de cette année !

theprom2

Toujours aussi surprenant et exaltant ! Je n’ai pas grand chose à dire, à part de vous plongé dans ce manga même si ce n’est pas trop votre tasse de thé !

 

Et voilà, pas beaucoup de lecture, mais de bons gros pavés ! On se retrouve vite pour un nouvel article, je reprends le rythme d’un article minimum par semaine !

[Chronique lecture n°22] Les Pirates de l’Escroc Griffe de Jean-Sebastien Guillermou

pirateseg1

Lorsque Caboche, après s’être enfui de l’orphelinat militaire, part à la recherche de son père, il ne s’attendait certainement pas à rencontrer la compagnie de L’Escroc-Griffe et encore moins à monter à bord de leur bateau ! Connu pour n’avoir jamais réussi un abordage, l’équipage de Bretelle, vieux capitaine désabusé, ressemble plus à la troupe d’un cirque qu’à une bande de pirates. Mais Caboche va les entraîner dans un voyage rocambolesque sur les Mers Turquoises, à la recherche d’un trésor mythique. Une quête dangereuse puisqu’ils sont pourchassés par l’invincible et immortel Amiral-Fantôme, et qui les mènera jusqu’aux confins du Monde-Fleur, aux abords des mystérieuses Terres Interdites…

L’auteur a réussi parfaitement à construire un univers riche, avec une religion, un passé, différents peuples…
Même si le héro principal est Caboche, on peut également avoir le point de vue des autres personnages au court des chapitres. Comme dans tous les livres, il y a des personnages qui ressortent plus que d’autres. Pour ma part, il y en a que j’adore, d’autres qui me font ni chaud, ni froid et enfin certains que je déteste ! (Comme l’Obus par exemple….). J’ai beaucoup aimé le Monde Fleur, on en apprend tout au long du livre si le passé de cet univers et de comment il en est arrivé là. On est vite intrigué par les objets de la quête du capitaine Bretelle, les Cylindres Chénis.
Même si l’univers m’a énormément plu, il me manque un je ne sais quoi pour que je puisse dire que je l’ai vraiment apprécié. Les actions s’enchainent bien trop vite, certaines choses ne sont pas assez approfondies et des révélations mettent trois plombes à être dévoilées. Le capitaine Bretelle tourne tellement longtemps autour du pot au sujet du père de Caboche que j’ai faillit refermé le livre et m’arrêter là…
J’ai mit donc très longtemps à terminer le livre et pourtant la fin m’a donné envie d’enchainer sur le 2eme tome qui est pour le moment mieux rythmé et prenant que le premier.

[Chronique manga n°2] The Promised Neverland (Tome 1) de Kaiu Shirai et Posuka Demisu

NP1.jpg

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Je voyais ce manga sur instagram et sur la plupart des blogs, les critiques étaient tellement bonnes que j’ai eu envie de voir ce que ça donnait ! Et je n’ai pas été déçue ! Je dois même dire que c’est un véritable coup de cœur !
On se laisse vite transporté dans la routine tranquille de l’orphelinat, on découvre l’héroïne Emma et je dois avoué qu’elle est vraiment agaçante. Sa personnalité est so much ! Heureusement les autres enfants qui gravitent autour d’elle ont des personnalités plus « tranquille ».
On est intrigué par le tatouage que tous les enfants possèdent sur le cou et c’est à partir du quart du manga que tout bascule ! Le paradis tranquille se transforme en enfer et les enfants doivent le quitter coute que coute ! On se rend vite compte que l’histoire est vraiment sombre et glauque, je m’y attendais pas du tout lorsque j’ai commencé ma lecture. C’est angoissant à souhait… Les enfants s’en sortiront ils ? (Et je me pose d’autres questions, mais je ne voudrais pas spoiler…)
Les dessins collent bien à l’histoire et à l’ambiance du manga, ils peuvent paraitre un peu brouillon… J’ai hâte de connaitre la suite, qui sort aujourd’hui même !

Si vous avez lu ce manga, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour me partager votre avis ! Evidemment sans spoiler ou en le signalant !

[Chronique lecture n°21 : Six Of Crows (tome 2) de Leigh Bardugo

sixofcrows2.jpg

 

Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouent.

On se retrouve exactement où le tome 1 s’était arrêter. On retrouve les 6 brigands du Barrel, avec leur personnalité déjà bien développer pour des ados de 16/17 ans. Même si le plan cafouille, Kaz n’a jamais dit son dernier mot et est prêt à mettre sa vie et celles de ses compagnons en danger ! On ne s’ennuie pas une seule seconde au court de ce long roman, il y a de l’action, des rebondissements, des révélations et les derniers mystères sont enfin dévoilés…
Le seul bémol est surement les illustrations des personnages au début, pour moi ils ne sont pas vraiment fidèles aux descriptions tout au long des deux tomes.
J’aime l’idée que l’histoire se termine sur une fin ouverte au bout de 2 tomes, je pense que si un 3eme livre aurait vu le jour, il aurait été moins intéressant que les autres… Et aurait même pu, peut être cassé la magie des 2 précédents. (Vous savez comme la saison 3 de la Casa De Papel, mais là n’est pas le sujet)
Même si ce livre est classé en Young Adult, je le conseille fortement aux adultes, il y a pas mal de politique et la personnalité des personnages est tellement travaillée et sombre…
Il y a eu beaucoup d’articles et de bruits autour de Six Of Crows, j’ai eu peur d’être décue, mais ça a été une véritable surprise et je le prêterais de bon cœur à mon entourage.

 

« Pas de sanglot, pas de tombeau »

[Chronique Manga n°1] Made In Abyss (tome 1) de Akihito Tsukushi

Bonjour ! On se retrouve aujourd’hui pour la première chronique manga !
J’ai vu l’anime fin 2017, début 2018 pendant sa sortie au Japon et j’ai été conquise par l’univers, l’histoire originale, les personnages et surtout le design adorable et magnifique !

Mais méfiez vous des apparences, derrière le côté kawaii (mignon, en japonais) du trait de l’auteur, l’histoire est bien plus complexe et terrifiante qu’elle en a l’air…
Avant de continuer je vous partage le résumé :

Au pied de la ville d’Orse s’étend l’Abysse, une faille gigantesque à la profondeur inconnue habitée par d’étranges créatures et emplie d’antiques reliques. Depuis des années, ce mystérieux gouffre attire de nombreux aventuriers qui se font appeler « les caverniers ». C’est ici que vit Rico, une jeune orpheline obsédée par l’Abysse et désirant marcher dans les traces de sa mère qui y a disparu. Un jour, en prospectant, Rico découvre le corps inanimé d’un jeune garçon. Elle est alors loin d’imaginer à quel point cette découverte va changer sa vie et accélérer son destin.

Dans ce premier tome, on fait la connaissance de Rico (l’heroine) et de son monde. Elle habite Orse, une ville au bord de l’Abysse qui est apparut d’une manière mystérieuse et inconnue sur une île perdue. On apprend le système des caverniers, découvrons le premier étage et ses trésors… La découverte de Legu va chambouler un peu les choses et faire ressugir des choses de son passé et également de sa mère « Lisa l’exterminatrice » qui a disparue au fin fond de l’Abysse.

Le premier tome est surtout là pour expliqué l’Abysse et ce qui a autour (les réliques, les caverniers…), on découvre également la faune et la flore. Même si Rico est un poil énervante, elle est tout de même attachante et on a hâte de savoir ce qui l’attend dans son aventure dans l’Abysse avec Legu. Pour avoir vu l’anime, je peux dire que l’histoire va devenir plus sombre, il y aura également une scène particulièrement trash et on verra que malgré le trait enfantin, l’histoire est enfaite complexe et adulte. Le manga est quand même classé dans Seinen (Manga pour adulte).

La qualité du manga est top ! Il est grand, la couverture est magnifique et on a le droit a des pages couleurs au début. De plus sous la jaquette on a le droit à des petits bonus, ce qui est très sympa !

N’hésitez plus et foncez acheter le 1er tome ! La suite sortira le mois prochain !

 

madeinabyss1.jpg

 

[Chronique lecture n°20] La servante écarlate de Margaret Atwood

Ce livre rentre dans le Défi Lecture 2018 dans la catégorie 47 – Un livre ayant pour thème la religion

 

couv23147003
Titre : La servante écarlate
Auteur : Margaret Atwood
Editeur : Robert Laffont (2014)
Nombre de pages : 511
Genre : Science Fiction / Dystopie

 

Résumé : Dans un futur peut-être proche, dans des lieux qui semblent familiers, l’Ordre a été restauré. L’Etat, avec le soutien de sa milice d’Anges noirs, applique à la lettre les préceptes d’un Evangile revisité. Dans cette société régie par l’oppression, sous couvert de protéger les femmes, la maternité est réservée à la caste des Servantes, tout de rouge vêtues. L’une d’elle raconte son quotidien de douleur, d’angoisse et de soumission. Son seul refuge, ce sont les souvenirs d’une vie révolue, d’un temps où elle était libre, où elle avait encore un nom. Une œuvre d’une grande force, qui se fait tour à tour pamphlet contre les fanatismes, apologie des droits de la femme et éloge du bonheur présent.

Avis : Je ne sais que dire sur ce livre. Il est marquant et il fait réfléchir, mais il peut également être plat et ennuyant à cause de la narration de Defred.
Le fait qu’elle nous raconte son histoire avec des flashbacks toutes les 10 lignes, m’a vraiment dérangé, ça part vite dans tout les sens et quand on revient à l’histoire initiale, on est un peu perdu « Ah, oui… C’est vrai qu’elle nous racontait ça à la base. »
De plus l’héroïne est vraiment détachée, elle subit plus, qu’elle ne vit. Du coup les scènes choquantes ne m’ont pas plus émue que ça. On voit le régime Gilead se mettre doucement en place, mais on se sait pas par qui, ni comment. Defred était une femme tout à fait classique, avec un mari et une fille et du jour au lendemain tout bouscule, elle devient une Servante Ecarlate, elle est séparé de sa famille et n’a absolument aucune idée de ce qu’ils sont devenus. On ne saura jamais son prénom, elle ne le prononce jamais au court des 511 pages. Il y a plusieurs castes :
– Les Commandants et leurs Epouses, qui ont un peu le plein pouvoir.
– Les Servantes écarlates, aux services des Commandants et leurs Epouses pour leur donné un enfant.
– Les Marthas qui sont juste des bonnes / gourvernantes
– Les Antifemmes qui sont juste des lesbiennes ou autres qui sont virées dans les Colonnies.
Il y a également les Gardiens et les Anges, mais aussi les Yeux dont on sait très peu de choses sur eux.
Tout au long de l’histoire on voit le desespoir de Defred, elle vit énormément dans le passé et laisse le présent coulé sur elle sans faire de vague. Le livre est lourd et dérangeant, on en sort pas indemne et on réfléchit sur le fait que ça peut très bien arrivé dans notre monde actuel. Malgré la narration de Defred qu’on comprend au fil des chapitres, on en finit bouleversé et remué.

Ma note : 3/5

Je pense regardé la sérié, même si je pense être aussi remué que par le livre…